Rechercher

La sophrologie et la périnatalité : grossesse, accouchement et post partum


Source : pixabay


1. Qu’est-ce que la sophrologie ?


La sophrologie est une méthode psycho-corporelle douce permettant aux individus de rentrer dans un état de relaxation profonde. Cette pratique douce se base sur des exercices doux inspirés du yoga, du zen japonais, de la méditation ainsi que de l’hypnose. L’outil principal est la respiration qui va rythmer l’ensemble des exercices proposés par le sophrologue. Les séances de sophrologie sont guidées par la voix douce du sophrologue qui place l’individu dans un état en état sophro-liminal ou alpha, c’est-à-dire dans un état de conscience situé entre le sommeil et l’éveil.


La sophrologie se base sur quatre grands principes :


α Le principe de l’intégration du schéma corporel

Le but étant d’avoir une représentation réaliste et acceptable de son corps et de ses limites. Ce principe incite à travailler sur son propre ressenti corporel dans le but de vivre harmonieusement avec.


α Le principe de la réalité objective

Le but de ce principe consiste à être le plus objectif possible par rapport à soi, aux autres et à son environnement sans porter de jugement de valeur mais simplement en considérant les choses pour ce qu'elles sont.


α Le principe d’action positive

Ce principe consiste à avoir conscience des conséquences de ses actes, tenter d'en retenir les aspects positifs ainsi que les valoriser. Il s'agit donc d'agir en pleine conscience pour prendre confiance en soi.


α Le principe d’adaptabilité

Ce principe se définit par la capacité à conserver un point de vue positif, à gérer le stress et réagir avec créativité aux changements et aux nouvelles situations. Le principe d'adaptabilité est donc la facilitation du processus de changement proposé par la sophrologie quant aux difficultés communément rencontrées.


Source : EFDS




Source : pixabay



La sophrologie se veut phénoménologique, c’est-à-dire qu’elle se base sur le principe des « phénomènes » ou messages envoyés par le corps. En d’autres termes, elle permet aux individus d’être beaucoup plus à l’écoute de leur corps, de leurs sensations afin de leur permettre de vivre harmonieusement avec. La sophrologie a également un autre objectif qui est de permettre aux individus de retrouver les ressources qu’ils ont en eux. Le fait de vivre dans un premier temps en harmonie avec son corps et d’être à son écoute va permettre aux individus de retrouver confiance en eux ainsi que leur potentiels et ressources intérieures. C’est en cela que la sophrologie peut être très utiles aux futures mamans afin de les accompagner jusqu’au jour de leur accouchement voire même après.



2. La sophrologie pendant la grossesse

Il en va sans dire qu’une maman relaxée, détendue favorise le développement de la grossesse dans de meilleurs conditions ainsi qu’un accouchement plus facile. La sophrologie est une pratique de choix pour l’accompagnement des futures mamans dans leur grossesse en complément des autres pratiques telles que les cours de yoga et les préparations à l’accouchement dispensées par les sages-femmes. Il est important de souligner que la sophrologie, tout comme les cours de yoga, ne remplacent en rien les séances dispensées par les professionnels de santés tels que les sages-femmes.



3. A quel mois de grossesse peut-on débuter la sophrologie ?


D’un point de vue physiologique, la sophrologie peut être pratiquée dès le début de la grossesse. La réponse va plutôt dépendre des possibilités financières de la future maman. En général, les séances débutent autour du cinquième mois lorsque la grossesse est bien installée. Plus l’accompagnement débute tôt, plus la future maman pourra profiter des bienfaits. Aussi, il est important de noter que la sophrologie demande un peu de pratique en dehors des séances en cabinet avec le sophrologue.



4. Les bénéfices de la sophrologie



Pendant la grossesse


La sophrologie va permettre de travailler avec la future maman sur plusieurs aspects au cours de sa grossesse. A travers des séances guidées incluant des visualisations positives, de la respiration et quelques exercices corporels doux, le sophrologue va proposer des protocoles adaptés pour travailler sur plusieurs aspects, notamment ceux ayant trait à la sphère psychologique : stress, anxiété, les troubles du sommeil mais également à la sphère physique en travaillant sur les maux liés à la grossesse : les nausées, les douleurs lombaires, ligamentaires etc.…

La sophrologie va permettre également à la future maman de travailler sur son schéma corporel qui est en changement au cours de ces neuf mois. Les exercices proposés lui permettront d’appréhender tous ces changements corporels avec beaucoup plus de sérénité, confiance en elle et d’acceptation.


Préparation mentale à l’accouchement


Le sophrologue va travailler avec une technique en particulier qui est celle de la « sophro acceptation progressive ». Cette technique va permettre de préparer mentalement la future maman dans chaque grande étape de l’accouchement : le début des contractions, le travail à la maison, le départ à la maternité, la progression de la dilatation du col, l’intensification des contractions, la descente du bébé dans le bassin, la poussée, etc.

Toutes ces étapes sont abordées de façon très positive pour permettre à l’inconscient de les ancrer et permettre ainsi à la future maman d’être mieux armée le jour J.



Le jour de l’accouchement


La future maman pourra réutiliser des techniques de respiration, ainsi que de visualisations positives qui vont l’aider dans son travail et dans la descente du bébé. Elle pourra recourir à son image apaisante afin d’être mieux centrée et ainsi mieux gérer les douleurs liées aux contractions.

Source : pixabay



Après l’accouchement


On parle de la sophrologie après l’accouchement alors qu’elle y a toute sa place. L’accouchement peut être synonyme d’inquiétudes, de doutes, de bouleversements psychologiques mais également physiologiques. La sophrologie peut également être pratiquée en post partum pour mieux préparer le retour à la maison mais également travailler sur d’autres thématiques telles que l’allaitement, le baby blues, mieux vivre les nouveaux changements, se faire confiance dans sa relation avec bébé etc... Voici une liste non exhaustive qui recense quelques problématiques qui peuvent être vues en séance de sophrologie :


α Changements corporels

α Dépression post partum (baby blues)

α Relations au sein de la famille

α Retour à la maison

α Nouveau rôle de parents

α Relations avec bébé

α Rôle du père

α Allaitement

α Sommeil

α Sexualité

α Reprise de l’activité professionnelle…



Source : pixabay




Article rédigé par Sabrina LOPES

Sophrologue certifiée de l'Académie de Sophrologie de Paris

06.10.98.18.57

Posts récents

Voir tout