Rechercher

La sophrologie adaptée aux enfants : la sophroludique


Photo libre de droits. Source : Pixabay


J’ai décidé de me spécialiser dans l’accompagnement des enfants et des femmes enceintes car tout d’abord je trouve les deux domaines d’intervention complémentaires.

Il s’agit pour moi d’une suite logique aux événements de la vie.


En effet, dès le deuxième trimestre de grossesse je propose aux futures mamans de nombreux outils respiratoires et physiques en plus des temps méditatifs, permettant d’apporter plus de sérénité, d’harmonie et ainsi de préparer au mieux l’arrivée du bébé. Je suis convaincue qu’une future maman détendue et sereine permet à l’enfant de l’être également, favorisant ainsi de meilleures conditions pour l’accouchement.


Tout commence dès les premiers signes de la vie, c’est pourquoi j’accorde une importance toute particulière aux femmes enceintes ainsi qu’aux enfants. Le choix de ma deuxième spécialisation était une évidence : accompagner les enfants dès leur plus jeune âge. Ces derniers ne sont pas toujours pris en compte dans leur globalité alors que leurs premières années de vie sont fondamentales dans leur construction. Les enfants sont des êtres adaptables, intuitifs, débordants de vie et d’émotions. Il est donc important de pouvoir les guider dès tous petits afin qu’ils puissent comprendre au mieux leurs émotions et ainsi mieux les appréhender. La sophrologie permet de faire ce travail que j’effectue en cabinet à partir de l’âge de quatre ans en fonction de l’enfant.


1. La sophrologie qu’est-ce que c’est ?


Il s’agit une méthode psycho-corporelle permettant de créer une harmonisation entre le corps et l’esprit. En d’autres termes, elle permet un apaisement et un relâchement de tout l’ensemble du corps ainsi que du mental. Les séances de sophrologie sont dispensées en cabinet pour les séances individuelles ou en associations et institutions spécialisées pour les séances collectives.


2. Sur quoi se base la sophrologie ?

Les origines de la sophrologie sont basées sur le yoga mais également sur le zen japonais, l’hypnose, et la phénoménologie existentielle. La sophrologie se base sur des exercices simples de respiration (abdominale, thoracique, claviculaire), ainsi que sur des exercices physiques très doux issus du yoga. Lors des séances, le sophrologue intègre des visualisations positives afin de faire travailler les individus sur leurs sensations et ressentis positifs.


3. La sophrologie adaptée aux enfants : la sophro-ludique

La sophrologie pour les enfants se base sur les mêmes exercices que ceux proposés aux adultes mais intègre une dimension ludique, c’est-à-dire que les séances sont construites autour du jeu. Le sophrologue propose des exercices de respiration, des exercices corporels très doux ainsi que des temps de recentrage et d’intériorisation à travers les histoires et les contes. Les visualisations positives sont également introduites dans les séances permettant à l’enfant de s’identifier par exemple à son héros préféré et ainsi retrouver sa confiance en lui. Les séances de sophrologie peuvent débuter chez l’enfant à partir de quatre ans. On attendra, en général, que l’enfant arrive à verbaliser ses émotions.


Photo libre de droit. Source : Pixabay.


4. Pour quelles raisons la sophrologie peut être utile aux enfants ?

Les enfants ne sont pas épargnés par les autres agents stressants de la vie quotidienne. Ces petits êtres très perméables aux émotions des adultes et aux événements du quotidien ne restent pas moins épargnés. En effet, on constate de plus de plus d’enfants touchés par le stress, la nervosité engendrant ainsi des problèmes de concentration et d’attention à l’école voire parfois d’agressivité. C’est là que les outils de respiration et de relaxation vont jouer un rôle important auprès de l’enfant et lui permettre ainsi de se détendre corporellement et mentalement.


Photo libre de droit. Source Pixabay.


Voici une liste non exhaustive des thématiques qui peuvent être abordées en séance de sophrologie avec les enfants :


α Estime de soi

α Confiance en soi

α Conscience du corps

α Conscience de la respiration

α Conscience de la sensorialité

α Apprentissage, concentration

α Connaissance des émotions

α Développement des capacités

α Gestion des peurs, des phobies

α Amélioration de la qualité du sommeil

α Préparation à un événement

α Stimulation intellectuelle

Dans d’autres cas plus spécifiques, la sophrologie peut intervenir en complément d’un suivi d’orthophonie pour les enfants atteints de troubles « DYS ». Ces troubles sont répertoriés en six catégories :


α Dyscalculie : trouble du calcul. Difficultés à compter.

α Dyspraxie : trouble du geste. Difficultés à dessiner, à lacer ses chaussures.

α Dysphasie : trouble du langage oral. Difficultés à parler.

α Dyslexie : trouble du langage écrit. Difficultés à lire.

α Dysgraphie : trouble de l’écriture. Difficultés à écrire.

α Dysorthographie : trouble de l’orthographe. Difficultés à orthographier.


Un accompagnement sophrologique peut également être envisagé en complément d’un suivi thérapeutique, psychologique auprès des enfants que l’on peut qualifier aujourd’hui de « Hauts potentiels ».


α Haut potentiel intellectuel (HPI) : un enfant dit « Haut potentiel » présente plusieurs caractéristiques. En général, la définition inclut un test de quotient intellectuel (QI) mais ne constitue pas le seul indicateur dans le diagnostic. En effet, d’autres facteurs environnementaux et émotionnels influencent les aptitudes intellectuelles, la créativité, la motivation et la réalisation des performances. L’enfant doit donc être compris dans sa dimension relationnelle, émotionnelle et sociale.


α Haut potentiel émotionnel (HPE) : Les enfants dits « Haut potentiel émotionnel » possèdent une intelligence émotionnelle particulière, voire très supérieure à celle des personnes en général. C'est une forme de surdouance caractérisée par des aptitudes émotionnelles et sensitives très développées. On retrouve chez ces enfants une hypersensibilité développée, une forte sensibilité sensorielle, une grande empathie, une grande capacité d’analyse et de réflexion sur le monde qui l’entoure, ainsi que d’une intuition et d’une sensibilité très développées.


Nb : d’autres formes d’intelligence chez les enfants existent telles que les zèbres, les hypersensibles.... Toutes les formes ne sont pas répertoriées dans cet article mais peuvent, bien évidemment, faire l’objet d’un accompagnement sophrologique en complément d’un suivi spécialisé.



5. Le déroulement d’une séance de sophro-ludique


La première séance se déroule avec les parents et l’enfant afin de faire un bilan sophrologique et de comprendre la demande d’accompagnement. Cette première séance dure une heure.


Les séances qui suivent se déroulent avec l’enfant seul si celui-ci est d’accord ainsi que ses parents. Elles sont plus courtes et durent en général 45 minutes grand maximum. En effet, les enfants sont beaucoup plus réceptifs que les adultes permettant ainsi une intégration des exercices plus rapidement. Aussi, leur temps de concentration est plus court que celui de l’adulte d’où l’importance d’adapter les séances.


La séance est décomposée en trois parties distinctes :


α. Echanges avec l’enfant : tour des émotions, des ressentis avant la séance

α. Séance : exercices dynamiques, visualisation, temps méditatif d’intériorisation

α. Retour sur la séance : l’enfant verbalise ses ressentis soit verbalement soit à travers le dessin



Voici un petit exercice de respiration permettant de calmer le mental :


La respiration carrée : on inspire sur 4 secondes, puis bloque la respiration sur 4 secondes et on expire sur 4 secondes. On inspire de nouveau sur 4 secondes et ainsi de suite.

Source : Sabrina LOPES




Article rédigé par Sabrina LOPES

Sophrologue certifiée de l'Académie de Sophrologie de Paris